Les habitants : aménagement culturel du territoire, accessibilité et transmission des musiques actuelles

Publié dans : Habitants, public, éducation et actions culturelles

Les habitants : aménagement culturel du territoire, accessibilité et transmission des musiques actuelles par FRACA-MA (Fédération Régionale des Acteurs Culturels Assocaitifs - Musiques Actuelles

Préambule :

Dans un souci de cohérence avec l’ensemble du propos, la contribution complète et transversale de la Fraca-Ma a été publiée dans la catégorie « Coopération, réseaux et structuration« . Néanmoins, dès que cela a été possible, des parties de cette contribution intégrale ont été ventilées dans les thématiques appropriées.

Objectif : se questionner sur la place de l’habitant, du citoyen, du public, ses nouvelles pratiques, l’aménagement culturel du territoire…

Au-delà des émotions qu’elle procure, l’œuvre joue un indéniable rôle sociétal : lien social, bien-être, construction de soi… C’est pourquoi, aux côtés de l’œuvre, les habitant sont au cœur du triptyque : ils sont le futur public, le futur créateur… Le public est le reflet du vivre ensemble, et son absence en tant que « spectateur » serait fatale à la culture. Et la notion d’habitant est bien entendu indissociable de celle de territoire. La défense de la diversité culturelle passera par une capacité à intégrer les problématiques de maillage et d’aménagement du territoire à nos réflexions.

Quelques pistes pour répondre à ces problématiques :

  • Renforcer les liens entre structures professionnelles et écoles de musique (nécessite de l’interconnaissance et des remises en question au sein des deux parties comme du côté des financeurs).
  • S’appuyer sur des expériences réussies les essaimer (en les ajustant si besoin).
    Exemples : les Sonik Sessions à Orléans (qui mêlent lycéens musiciens et équipement de répétition, pour dépasser la simple notion de jeu collectif et découvrir celle de groupe, de projet commun) ; le camion d’alimentation culturelle dans la Nièvre, camion qui sillonne les places de villages et s’installe pour proposer un spectacle…
  • Pédagogie auprès des élus locaux et des services culturels ou connexes des moyennes, petites et très petites communes pour les sensibiliser au secteur des musiques actuelles.
  • Créer, aider les lieux de convivialité programmant des spectacles (concerts notamment) tout en proposant des activités plus diversifiées (exemple des guinguettes).
  • Créer des lieux dédiés aux musiques actuelles et aux cultures émergentes ayant pignon sur rue et disposant de vrais moyens pour proposer des actions innovantes et mobilisatrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *