Logiciels libres, formats ouverts 3.0, open data

Publié dans : Numérique et Territoires connectésÉtats généraux du NumériqueContributions

Cette contribution porte sur le sujet : Collectivités et offre numérique

Logiciels libres, formats ouverts 3.0, open data par Labomedia

Quitte à avoir l’impression de radoter :), je souhaitais à travers cette contribution promouvoir plusieurs choses :

  • l’usage par la collectivité de logiciels libres et ouverts http://www.april.org/articles/intro/ll.html
  • l’inclusion d’une clause impliquant que les travaux de développement de logiciels commandés à des tiers par la collectivité soient réalisés sous des licences libres et puissent ainsi bénéficier à d’autres collectivités / acteurs
  • la diffusion par la collectivité de documents sous des formats libres (la fin des .doc, .xls, .pdf qui ne sont pas (toujours) interopérables)
  • l’institution par la collectivité de standards de données issus des travaux internationaux liés à la question du web sémantique (https://fr.wikipedia.org/wiki/Resource_Description_Framework par exemple) à travers les conventions que la collectivité passe avec des acteurs du territoire afin de faciliter le traitement automatique de ces données, leur agrégation, leur analyse, leur observation
  • la généralisation de l’ouverture des données publiques dans la dynamique initiée par l’état, à mettre en parallèle avec les questions de réciprocité lors de la mise à disposition de ces données (https://scinfolex.com/2016/01/11/le-cnnum-recommande-dexperimenter-les-licences-a-reciprocite/)

1 commentaire

  1. Maxime Bossard dit :

    Je vois plusieurs avantages à cette proposition :
    # Renforcer la démocratie en permettant aux données d’être disponibles.
    # Faire émerger de nouveaux services & usages grace à l’exploitation de ces données.
    # S’approprier des outils libres et diffuser leur utilisation dès le plus jeune age.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *