Soutenir la création d’un territoire innovant par et pour le numérique

Publié dans : Numérique et CultureÉtats généraux du NumériqueContributions

Cette contribution porte sur le sujet : Formations aux arts numériques

Soutenir la création d’un territoire innovant par et pour le numérique par Doud

Plusieurs aspects nous semble importants lorsque l’on croise numérique, éducation et formation, dans une société où le numérique est omniprésent :

  • la nécessité d’accompagner les personnes en emploi pour q’elles s’adaptent aux nouveaux outils et aux nouveaux processus de travail induits par le numérique : pouvons nous penser des formations courtes en la matière, pouvons nous faciliter l’entrée en formation par des actions qui permettraient de dédramatiser l’impact du numérique, d’accompagner les acteurs économiques dans la transformation, sous l’angle de la formation ?
  • de nouveaux métiers vont apparaître que nous ne connaissons pas encore. Déjà aujourd’hui nous avons du mal à faire financer des formations numériques par le pôle emploi. N’y a t-il pas à construire un pact d’engagement qui rassemblerait des acteurs de la formation, de l’économie, de l’insertion, OPCA et PE, des partenaires publics pour anticiper les transformations et accompagner en temps presque réel les besoins du marcher ?
  • la filière du numérique laisse penser que tout y est possible et que tous peuvent y construire un parcours professionnel. Mais ne serait-il pas important 1, de renforcer les éléments de parcours d’insertion qui permettront aux jeunes NEET (décrocheurs, quartiers…) de s’engager dans ces filières et 2, d’amener le numérique dans des filières classiques de l’insertion (espaces verts, bâtiment) où les champs d’application, notamment par les objets connectés, sont énormes ?
  • notre expérience nous montre que les acteurs de l’éducation (éducation populaire, professeurs des écoles, enseignants, etc.) ont une connaissance très limitée des possibilités des usages du numérique pour des projets d’éducation alors que 1, ils n’ont pas les moyens de produire de la R&D ; et certains mènent des expériences de manière isolée.. Ne serait-il pas intéressant de penser une organisation cohérente et globale du type d’une structure en réseau qui produit/articule : R&D>ingénierie pédagogique>documentation>mise à disposition de ressources>transmission sous forme d’ateliers ou de formations dont certaines qualifiantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *