Valorisation de l’éducation non-formelle et informelle

Publié dans : Numérique et FormationÉtats généraux du NumériqueContributions

Cette contribution porte sur le sujet : Le numérique pour tous (Espaces Publics Numériques, formation, etc.)

Valorisation de l’éducation non-formelle et informelle par M. Mathieu Muselet

Les types de formation qui nous viennent en première pensée lorsque nous voulons offrir un marqueur de nos compétences , sont majoritairement issus de l’éducation formelle : diplômes, qualification, formation adaptative à l’emploi. Or, tout employeur ou partenaires associatifs s’accordent à dire que c’est bien dans la posture , la dynamique individuelle, le regard que porte l’individu sur son trajet, que se trouvent les vraies ressorts et le sens d’une relation fructueuse, notamment dans le champ de l’emploi.

Alors comment reconnaître et valoriser de façon intelligente, massive, reconnaissable de telles compétences acquises dans le domaine informel ou non formel ?

L’une des fonctions de l’éducation populaire est de fournir aux personnes les clés de leur émancipation qui passe par une modalité démocratique innovante : celle de la reconnaissance des compétences par les pairs. Aussi, notre contribution aux états généraux du numérique passe :

  • par une proposition d’expérimentation régionale portée par un mouvement d’éducation populaire qui proposerait le développement massif des BADGES NUMERIQUES (ou OPEN BADGE)
  • par la mobilisation de tous les réseaux de jeunesse, d’éducation et de formation continue pour intégrer le process simple et rapide des open badge
  • de faire connaitre à l’ensemble des acteurs économiques et militants ce potentiel de reconnaissance des compétences sociales, d’engagement, d’expériences atypiques et alternatives pleine de sens.

Cette expérimentation serait aussi une forme adaptée à une démocratie numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *