Vers une forme de travail distribué et solidaire

Publié dans : Numérique et Territoires connectésÉtats généraux du NumériqueContributions

Cette contribution porte sur le sujet : Création de lieux de travail partagé et très haut-débit

Vers une forme de travail distribué et solidaire par Labomedia

Face à l’automatisation et « l’intelligence » des algorithmes grandissantes qui tendent à remplacer des humains par des robots et des ordinateurs, certains auteurs prédisent la fin du travail ou une 3ème révolution industrielle.

Comment dans ce contexte imaginer le développement d’activités économiques durables et non délocalisables ? Peut être en effet en imaginant :

  • démultiplier un réseau hétérogène de (tiers) lieux où chacun peut venir développer un projet à vocation économique, environnementale ou sociale
  • initier de façon éventuellement couplée des incubateurs pour des projets créatifs dans le champ de l’économie sociale et solidaire
  • poursuivre et accroître le panel des appels à projets permettant d’initier de nouvelles formes d’activités (type innovation sociale)
  • inventer un système de financement mêlant financement participatif (type crowdfunding) doublé d’un financement public pour dépasser la simple logique « start-up »
  • démultiplier l’offre formelle et informelle de formation aux techniques numériques, de fabrication, de création
  • sécuriser le parcours professionnel via la promotion de structures coopératives, la mise en place d’un salaire universel
  • travailler à des formes de réciprocités pour financer la production de biens communs
  • favoriser la capacité des collectivités à prendre en compte l’échelle « micro » et à mettre en réseau les initiatives des territoires
  • aider à la mise en place et la promotion de fonds de dotation thématiques auxquels des acteurs économiques du territoire pourraient contribuer
  • développer le secteur de la recherche et faciliter les passerelles entre recherche académique et société civile, acteurs économiques
  • soutenir la création de labels pour promouvoir des activités économiques vertueuses vis à vis des consommateurs
  • assurer la connexion des territoires au très haut débit par une diversité d’approches (investissements publics dans l’infrastructure, soutien à des initiatives locales (type FAI associatifs) pour désenclaver des zones blanches, structuration de réponses techniques diversifiées lorsque xx citoyens d’une zone rurale expriment le souhait d’accéder au très haut débit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *