Eléments de réflexion sur le numérique et la formation

Formation

En deux décennies, le monde du travail a été transformé par le numérique. Cette évolution semble toujours s’accélérer, avec la mobilité sur les tablettes et les smartphones, avec « l’informatique dans les nuages ». Comme face à toute innovation, les dangers et les opportunités sont nombreux pour les entreprises et leurs salariés. Pour tous, il y a nécessité de se former, d’observer la transformation numérique, de s’adapter et de participer à la création de nouveaux services et de nouveaux emplois.

L’agilité des jeunes générations est un atout pour les entreprises qui les intègrent, surtout si elles savent faire le lien avec les savoir-faire et l’expérience de l’entreprise et de ses salariés. Les métiers changent à travers la digitalisation, et le numérique est lui-même devenu un secteur d’activité majeur. La pédagogie se trouve fortement modifiée, à la fois parce qu’il est possible de se former à distance, à n’importe quel moment avec les cours en ligne, mais aussi parce que le numérique permet une individualisation des cours et des parcours, ou au contraire des exercices de co-élaboration et de travail collaboratif.

A travers de nouveaux outils, il est possible de garder la mémoire de toutes les expériences professionnelles et de les valoriser (bien au delà d’un simple CV…). Les interactions avec les accompagnateurs, les formateurs, les employeurs sont potentiellement démultipliées et accélérées.

La Région est particulièrement responsable de la formation tout au long de la vie. Elle doit accompagner, avec de nombreux partenaires, l’adaptation des salariés et des demandeurs d’emplois. Elle se donne aussi pour objectif de lutter contre la fracture numérique, qu’elle soit générationnelle, sociale ou territoriale.

Nous souhaitons recueillir vos avis sur 3 champs de questionnement en rapport avec les politiques régionales :

  • La formation des salariés et des demandeurs d’emplois aux transformations numériques est-elle adaptée actuellement ? Quelles seraient les voies d’amélioration possibles ?
  • Faut-il que la Région finance les formations à distance (FOAD), les cours massifs en ligne (MOOC), le portfolio personnel (CV électronique), les expérimentations pédagogiques ou bien faut-il laisser le secteur privé prendre les initiatives ?
  • Y a t-il un enjeu à maintenir ou développer les formations courtes pour les citoyens (Visas internet dispensés sur tout le territoire) ainsi que les Espaces Publics Numériques qui permettent aux citoyens de s’approprier les outils numériques ?

Mais vous pouvez aussi vous exprimer sur les thèmes suivants :

Pratiques et outils pédagogiques, formation à distance, MOOCs et SPOCs, fracture sociale, Espaces Publics Numériques, e-portfolio, réseaux sociaux, , pédagogie inversée, formation au code et aux algorithmes, Information en ligne sur l’offre de formation, expérimentations, Visas Libre savoir…

Les politiques actuelles de la Région Centre-Val de Loire :

  • Appel à projet annuel sur les nouveaux usages pédagogiques (FRIP)
  • Soutien au site Etoile pour l’orientation, en lien avec le GIP alfaCentre
  • Visas libre-savoir (Internet et culture numérique, bureautique) et plate-forme libre-savoir
  • Formation des demandeurs d’emploi aux outils et métiers du numérique