Eléments de réflexion sur le numérique et la santé

Santé

Face à la désertification médicale, le numérique offre des opportunités pour atténuer la rareté des expertises et  faciliter la meilleure coordination entre les professionnels de santé. Encore faut-il faire les efforts pour que les logiciels soient interopérables et que l’ensemble des acteurs de la chaîne de santé puissent partager leurs données, dans l’urgence ou dans les différentes étapes du parcours de santé. Sur le principe, tous sont favorables mais pourtant le Dossier Médical Partagé peine à s’imposer. Il sera possible d’aller plus loin encore en développant le maintien à domicile, avec des outils de santé connectés entre la maison et l’établissement de santé ou la MSP.

La Région Centre- Val de Loire n’a pas de responsabilité législative sur le thème de la santé, en dehors de l’accompagnement des formations sanitaires (infirmières, Kinés…).  Pourtant, au regard des enjeux, il s’y investit fortement, aux cotés de l’Etat et des autres Collectivités Territoriales. Elle a ainsi soutenu la création de 50 Maisons de Santé Pluri-professionnelles, et prévoit d’en aider 50 autres dans les années à venir. De nombreux établissements de santé ont été dotés de chariots de télémédecine.

Nous souhaitons recueillir vos avis sur 3 champs de questionnement en rapport avec les politiques régionales :

  • Face à la désertification médicale, est-il pertinent de faire le pari de la télémédecine ? Les patients et les professionnels de santé doivent-ils modifier leurs pratiques en utilisant les outils numériques ? Comment mieux coordonner les professionnels dans un système d’information de santé complet, sécurisé et fiable ?
  • Comment le numérique peut-il favoriser le maintien à domicile et quels seraient les écueils d’une telle politique ?
  • Quels outils et quelles démarches pour la formation initiale et continue des professionnels de santé ?

Les politiques actuelles de la Région Centre-Val de Loire :

  • Soutien à l’ARS pour l’équipement des EPAHD en chariots de télémédecine
  • Accueil et organisation des formations sanitaires et sociales
  • Soutien à des expérimentations (par exemple Lysbox du Conseil départemental du Loiret)